Liberté d’oppression

DieudonnéHalte !! Arrêtez tout !! La liberté d’expression est en danger. D’aucuns voudraient la mettre à bas, l’anéantir, l’exterminer. À coup de censures, de condamnations. À coup de procès parfois d’intention. Le jour serait proche où il ne sera même plus permis de dire que l’on n’a plus le droit de ne rien dire.

Ah qu’il semble loin le temps béni des colonies d’apprentis humoristes qui testaient leurs saillies drolatiques à même le pavé, interpellant ça et là l’individu à la couleur de peau un peu trop foncée, à la kipa un peu trop visible,  à la démarche un peu trop efféminée. Un droit fondamental à la vindicte goguenarde que quelques esprits mal éclairés auraient tantôt fait disparaître au nom de celui des Lumières.

Dès lors, la scène resta le seul endroit où il eut été possible de s’exprimer librement, sans contrainte et sans crainte. La scène, c’est précisément le terrain de jeu où quelques humoristes, garants de la lutte contre la tyrannie bienpensante, s’acharnent à dire tout haut ce que beaucoup n’osaient même plus penser tout bas.

« Les arabes sont des terroristes », « Les roumains sont tous des voleurs », « les juifs contrôlent le monde » sont les thèmes récurrents qui réjouissent un public venu en masse acclamer le génie de la provocation, l’éloquence du politiquement incorrect. Leur muse est la xénophobie. Leur xénophobie amuse.

Peut-être peut-on simplement reprocher à ces artistes audacieux d’être quelque peu frileux à l’idée de franchir l’ultime limite. Car l’expression scénique, dans sa quête de liberté totale, doit-elle se limiter au seul usage d’une prose débridée ? Pourquoi ne pas imaginer des scènes de violences physiques et contraintes qui feraient hurler d’effroi les dépositaires de l’ordre moral, et de joie ses pourfendeurs ?

Peut-être est-ce là le prochain défi du spécialiste en dérapages parfaitement contrôlés, aujourd’hui au cœur de l’actualité et des centres d’intérêts du ministre de l’Intérieur : Dieudonné M’bala M’bala. Plusieurs fois condamné par la justice pour, entre autres, « diffamation publique à caractère racial », certains vont jusqu’à se demander s’il est encore légitime de le présenter comme un humoriste. À en croire la vigueur avec laquelle il défend la liberté d’expression en même temps que les régimes politiques les plus répressifs en la matière à travers le monde, force est de constater l’évidence : il fait rire.

Mais de plus en plus à ses dépens. Car en coulisses, les déclarations se font obscènes. Plus de doute possible sur ses réelles convictions. Précisément parce que le prétendu humoriste n’est pas n’importe qui, on ne peut plus rire du tout.

 

Guillaume Meurice

28/12/2013

Publicités

8 Commentaires

Classé dans CHRONIQUES

8 réponses à “Liberté d’oppression

  1. Tout d’abord, merci d’avoir écrit cet article, témoignage essentiel d’un principal intéressé : l’humoriste.
    Dire que je n’aime pas Dieudonné serait un euphorisme ; j’exècre Dieudonné que je ressens comme un être haineux dont le genre d’humour ne m’amuse pas.
    Mais la déclaration de Valls m’a fait bondir d’indignation et de colère qui, sous un prétexte qu’il veut honorable, entend mettre des limites à la liberté d’expression.
    On sait comment agissent les gens de pouvoir qui commencent par grignoter ce qu’ils ont bien l’intention de dévorer.
    La liberté d’expression EST ou N’EST PAS. L’un des buts de la révolution de 1789, base de notre république et de notre démocratie, a été d’instituer la liberté d’expression et elle est valable pour tout individu, même un individu comme Dieudonné.
    Valls commet une erreur monumentale en croyant attaquer un clown triste alors qu’il attaque un principe sacré de notre démocratie. Aucune personne sensée ne peut le suivre sur ce terrain miné.

  2. eric chatonnier

    Notre société devient corporatiste et haineuse, chacun dans son coin, chacun dans son coin. Nos humoristes doivent-ils suivrent le même chemin.
    Des humoristes pour les juifs, les arabes, les blancs? Je n’ai pas le sentiment que l’humour doive être vecteur de haine.
    Quand aujourd’hui les ados pour désignés un imbécile disent « t’es blanc ou quoi? », doit-on continuer sur cette voie?

  3. odie

    La décision de Valls m ‘a laissée dubitative. En effet, je ne connais pas le discours visé ayant depuis longtemps pris le parti d ‘ignorer les propos exécrables de Dieudonné comme je le fais de toute choses désagréables. Néanmoins, je conçois que certains aient envie, besoin, d ‘entendre ce « qu’ils pensent tout bas  » ( dans le meilleur des cas) , permettant à notre société de reconnaître cette maladie silencieuse, invasiveais curable qu’est la xénophobie. Rien de pire pour une démocratie que de s ‘endormir sur ses acquis. Alors Mr Valls, qu’est ce qui vous. prend ? La libérté d ‘expression n ‘est pas seulement nécessaire, elle est utile. Elle est surtout non négociable en France

  4. LE GALLO ARABE

    Toute cette inteligentsia bien pensante qui s’acharne contre notre provocateur public me fait vomir. Qui a pensé à boycotter Zemmour pour ses propos ouvertement racistes ? Personne ! Mais lorsqu’un Dieudo se déchaîne contre les lobbies qui dominent le monde des media et du spectacle, alors là c’est la curée. Guillaume, sur ce sujet un humoriste courageux prend le parti de défendre la liberté de la provocation (rappelle toi tes interventions à la Concorde) ; un prudent se tait ; un couard se rallie au vol des corbeaux qui s’acharnent sur la bête blessée

  5. Max

    En réponse aux commentaires :
    Pourquoi généraliser systématiquement ?
    On peut très bien sanctionner Dieudonné seulement.

    Ce monde est étrange !
    Un père de famille est condamné suite a une plainte de son ex-femme, pour avoir donné une fessée a son fils.
    Et on devrait débattre du bien fondé de la décision ?
    Un juge avait plus d’éléments en main que nous pour statuer ..
    C’est simple non ?
    C’est un juge … On peut faire confiance ?
    Qui te dit que son Ex-femme n’a pas divorce suite à ….

  6. Eric CALLEAU

    Une fois de plus il faut rappeler que le racisme, l’antisémitisme ou l’homophobie (liste non exhaustive) ne sont pas des opinions mais des DELITS

  7. Jonar

    Perso j’en veux à Dieudo, car à cause de lui, on ne peux plus rire de tout, à cause de lui, on ne peut plus rien dire, chaque mot est mal interprété, sorti de son contexte; Tout le monde deviens soupçonnable de racisme, d’islamophobie ou d’antisémitisme. On cherche des équivalents chez les noirs, les arabes pour dire: regardez, « il rit de tout » mais c’est faux, quand il fait des blagues sur les pygmées c’est pour dénoncé encore une fois ceux qui sont soit disant au pouvoir, et qui contrôlerait l’économie, les juifs: « t’es pygmée, on s’en fou, t’as pas de pouvoir d’achat! ». En aucun cas il dénonce les pygmées, au contraire, il dénonce le racisme envers eux ce qui est noble bien sûr, si seulement il ne faisait pas au dépend de certain d’entre eux, les juifs. LE JUIF esclavagiste et dominateur n’est ce pas?
    Nous nous en foutons car nous ne sommes pas juif, mais nous ne devrions pas, nous devons nous indigner tout comme nous nous indignons pour les autres injustices, que ce soit en Palestine en Israël en Syrie ou en Iran.
    Resister, oui, se révolter, oui, mais contre la vrai sale bête, le racisme. Est manipulé en fait celui qui ne croit plus l’être.
    Espérons un jour, le retour de la libre parole, la juste, celle qui permettra à tous de rire ensemble de la différence de l’autre sans la dénoncer ou la calomnier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s