Tiers état européen

images« C’est à cause de l’Europe ! » demeure dans le Top 10 des réflexions les plus entendues, du comptoir des bistrots aux assemblées citoyennes, en passant par de nombreux partis politiques. L’Europe est donc paradoxalement devenue une tête de turc, alors même qu’elle refuse toujours obstinément l’entrée de ce pays en son sein.

Bâtie sur les ruines de deux guerres mondiales, cette union de nations porte un projet construit sur une sentence : « Plus jamais ça ! ». La politique, en théorie « exercice pacifié des rapports de force », devait donc permettre aux populations de chaque état d’envisager leur relation aux autres, non comme une crainte permanente, mais comme de nouvelles perspectives de partenariats. Pourtant, plus de 60 ans après la signature du traité fondateur, force est de constater que les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. Et que ces espérances se sont dissoutes dans les mauvais résultats.

Chômage, récession, insécurité sociale. Aucun des pays de l’Union européenne ne semble avoir échappé à ce climat de crise, même si certains ont mieux résistés aux assauts de la finance mondiale. En ligne de mire, une gestion libérale de l’économie consistant à faire confiance au seul marché pour s’autoréguler. Un fiasco aussi total que prévisible. Avec pour cible symbolique, la monnaie unique. En effet, face à ses pourfendeurs pas avares en critiques, l’Euro n’a pas été épargné.

Pourtant, qui sont ces personnes qui mènent ce beau projet à sa perte ? Quelques puissants dictateurs ayant pris le pouvoir par la force des armes ou des représentants démocratiquement élus au suffrage universel ? Certes, pour prendre l’exemple français, le refus de la Constitution Européenne par référendum n’a pas été suivit de fait. Mais qui n’a pas respecté le souhait du peuple, sinon un ensemble de parlementaires choisi par ce même peuple ?

Frôlant des records d’abstention, les élections européennes sont régulièrement l’occasion de constater que bon nombre d’individus continuent de se plaindre d’une politique qu’ils ne paraissent pourtant pas pressés de voir bouleversée. De fait, ils laissent les suffrages exprimer leur souhait de confier le pouvoir à des gouvernants qui l’utilisent comme un outil d’enrichissement personnel, via la trahison d’un projet démocratique en un unique moyen de spéculer sur des dettes. Et ainsi peu de chance de voir les eurosceptiques se transformer en europtimistes.

Dès lors, l’ensemble des citoyens de ces pays traverse des difficultés non pas « à cause de l’Europe ». Mais à cause des électeurs !

 

Guillaume Meurice

28/10/2013

Publicités

6 Commentaires

Classé dans CHRONIQUES

6 réponses à “Tiers état européen

  1. Tout à fait d’accord ! Il faudrait ne jamais cesser d’interpeller nos élus et se déplacer massivement aux élections européennes (un traité important – TAFTA – qui ne servira que les multinationales est en cours de négociations…). Tout se passe comme si les citoyens (qui pourtant se plaignent) pouvaient donner aveuglément leur confiance à ceux qu’ils ont élus ! Soumission volontaire ? Sadomasochisme ? C’est à n’y rien comprendre… Dès lors, cessons de nous plaindre ou agissons !

  2. « C’est à cause de l’Europe ! » Est bien trop souvent l’expression de la vérité.
    Celles et ceux qui, comme moi, étaient favorables à cette Union de l’Europe pour pouvoir dire : « C’est grâce à l’Europe ! » partagent cette même aigreur que connaissent les cocus.
    Pour ce qui me concerne, je revendique l’excuse de n’avoir pas su que ce projet était construit sur une sentence aussi stupide aussi peu réaliste que « Plus jamais ça ! »
    Pour résumer, si je suis d’accord avec l’ensemble de la chronique, je ne suis pas du tout d’accord avec sa conclusion.
    Les électeurs restent d’éternels naïfs qui veulent croire à la probité de ceux qu’ils élisent. Leur retirer cette illusion reviendrait à les condamner au désespoir avec suicide collectif.
    Ne reste qu’à continuer à espérer en un miracle et que l’Union Européenne devienne une union au service des gens et non pas au service de quelques personnes.

  3. Si les gens ne se déplacent pas aux élections européennes, c’est parce qu’ils ne se sentent pas concernés et que l’UE n’est au final qu’un regroupement artificiel de nations complètement déconnecté des sentiments réels des peuples.

  4. Un autre élément qui fait que les Français s’intéressent de moins en moins aux élections européennes, c’est qu’au fur et à mesure des élargissements de l’UE, la France est de plus en plus marginalisée et donc, voter apparait comme un acte particulièrement insignifiant, comme l’explique François Asselineau dans l’une de ses conférences :

  5. Encore faudrait-il avoir la possibilité d’élire ceux qui vont nous gouverner… Jusqu’à preuve du contraire, personne n’a encore résisté une fois au pouvoir à la corruption et à la domination des lobbies. Au-delà de voter pour celui qui paraît être le moins pire, le mieux qui reste à faire est de ne pas acheter pour que ça ne se vende plus, comme le faisait remarquer Coluche, de s’organiser à niveau local et de faire circuler les informations qui les empêchent de nous duper, afin de résister au mieux aux déviances de ceux qui s’engraissent aux dépens de la majorité.

  6. Je découvre ce blog et je désespérais de trouver un point un peu divergent entre Guillaume et moi. C’est fait : impossible d’accuser les électeurs de ne pas voter, car lorsqu’ils votent (mentionné dans le billet), on fait quand même passer le Traité Constitutionnel (pas la constitution, soit dit en passant). Pareil avec Hollande, on vote pour l’ennemi de la finance, et hop ! Il retire son masque. La vache.
    http://gauchiste.fr/post/2016/05/04/Connaissez-vous-bien-votre-Pr%C3%A9sident

    Tout au plus, peut-on reprocher au citoyen (non plus à l’électeur donc) de ne pas défiler avec hargne dans la rue, mais là aussi, il a un peu fait ce qu’il pouvait cette année… peut-être pas aussi chouette que de crever les yeux d’un panda, mais on y a perdu quelques yeux quand même. Des yeux qui n’auront plus à pleurer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s