Vacuitélé

Le cauchemar absolu. Une prise d’otages qui dégénère en plein cœur du désert algérien. Des dizaines de morts, des blessés en pagaille et aucune caméra de télévision pour filmer l’événement, l’impossibilité totale pour toutes les chaines d’information de s’approcher au plus près du site. Le cauchemar absolu.

Ainsi BFM TV et ITélé eurent beau orner leur duplex des plus chatoyants logos multicolores « Drame en Algérie », aucun envoyé spécial dépêché sur place ne parvenait à obtenir la moindre information sur la situation exacte. Alors, sur les plateaux, débuta le ballet des experts, spécialistes, consultants, appelés à la dernière minute pour commenter, décrire, et analyser en détails un évènement dont ils n’avaient précisément aucun détail.

Si parler pour ne rien dire était une discipline olympique, la concurrence serait rude entre ceux qui vont « évidemment tout vous expliquer même si c’est délicat car nous n’avons que peu d’informations » et ceux qui voudraient « apporter quelques précisions tout en rappelant aux téléspectateurs qu’il convient d’utiliser le conditionnel ». La victoire revenant tout de même à ceux qui essayeront « de vous en dire plus, mais ce sera juste après la pub ».

Le spectacle navrant d’une chaine d’information en continu prise au piège de sa propre promesse. Incapable de fournir le moindre scoop, ni même un simple témoignage. Séquestrée loin de l’action et de possibles réactions. En attaquant une infrastructure pétrolière totalement isolée, les terroristes ont bien évidemment pris en otages les employés du site, mais également les journalistes du monde entier.

Pourtant l’actualité est par définition une ressource permanente. En attendant des nouvelles d’Algérie, peut-être aurions nous pu obtenir de plus amples renseignements sur la situation en Syrie, la lutte des paysans sans-terre en Amérique du Sud ou les nouvelles facéties de Goldman Sachs. Ce ne sont pas les ignominies qui manquent autour de la planète. Et pourtant, c’est un tout autre événement qui a permis à BFM TV et ITélé de fuir un instant la torpeur africaine : il a neigé en hiver à Paris !!

« Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien » disait Socrate. Une citation qui résonne comme une devise possible d’une de ces chaines d’information en continu, sur lesquelles la désinformation continue.

Tout ce que l’on sait, c’est que l’on ne sait rien ! Mais on va quand même vous en parler !!

 

Guillaume Meurice

19/01/2013

Publicités

2 Commentaires

Classé dans CHRONIQUES

2 réponses à “Vacuitélé

  1. Citation qui résume assez bien ce que je pense :
     » Les mensonges fluctuants du journalisme et des mass média, le jargon trivial utilisé par les discours publics et socialement approuvés ont fait de presque tout un jargon vide, un verbalisme cancéreux. »
    (Allan Bay – qui n’est pas anglo saxon comme son nom pourrait donner à croire mais chroniqueur gastronomique italien. C’est dire s’il s’y connaît en « matière indigeste »)

  2. odie

    Vous avez raison,parler pour ne surtout rien dire de dérangeant (parler de la Syrie ,des sdf pris dans la neige ;vous n’y pensez pas!) mais combler du temps d’antenne en choisissant de diffuser le meme sujet sur toutes les chaines du meme groupe,avec les memes images,les memes erreurs de chiffres,sans oublier de diffuser un rectuficatif (encore du temps d’antenne!)…En face d’une telle paupérisation de l’information il faut zapper et y passer une heure pour avoir un échantillon acceptable de l’actualité mondiale et nationale.Sachant que « national » ,à part pour la politique et le temps,est presque devenu un gros mot,mieux vaut compter sur l’unique chaine régionale ou bien sur sur le net …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s