Le mensonge est en marche !

blog -mariage gay-papa maman on ne ment pas aux enfants_oct2012Un papa, une maman. On ne ment pas aux enfants. Tel était le mot d’ordre de la manifestation des opposants au « mariage pour tous ». Chiche ? On leur dit tout sur ce couple sacré ? On lève le voile sur l’hypocrisie, la tartuferie, le mensonge ? On arrête de leur raconter des histoires ? On leur présente les vrais Pinocchio et autres « maris honnêtes » ?

Allons-y. Commençons par leur apprendre la première des évidences, celle que l’on constate en poussant la porte d’un bar à hôtesses ou en interrogeant un juge des affaires familiales : l’espèce humaine n’est pas une espèce particulièrement monogame. Contrairement à la loutre marine ou à la tourterelle qui elles, s’entichent véritablement de leur partenaire jusqu’à ce que la mort les sépare, et pas uniquement jusqu’à ce que la « petite mort » les sépare.

Lorsqu’il est question de progéniture, poursuivons en leur expliquant que le modèle familial dominant père-mère-enfants doit sa pérennité, dans les sociétés occidentales contemporaines, à différents facteurs historiques, religieux et politiques. Donc, des facteurs essentiellement culturels. Est-ce une structure capable de permettre l’épanouissement d’un enfant. Assurément. Est-ce la seule ? Absolument pas. Est-ce la meilleure ? Rien ne nous permet d’en être certain. Les deux femmes ayant élevé Henri Guaino peuvent être satisfaites de lui avoir offert, selon son propre aveux, « une enfance heureuse », tout se félicitant de le voir évoluer aujourd’hui dans un domaine prestigieux. On peut difficilement en dire autant du papa et de la maman de Francis Heaulme.

En effet, l’élément primordial de la construction psychologique d’un être humain est bien évidemment l’affection reçue par ses congénères, élément essentiel qui lui donnera le sentiment profond d’appartenir à la communauté des Hommes. Des preuves d’attachement qui peuvent provenir des parents biologiques, adoptifs, des grands-parents, d’une nourrice, ou d’un couple homosexuels. Chez celui qu’Aristote présentait comme un animal politique, personne n’a le monopole du cœur.

Par contre, et inversement, le jugement négatif d’autrui, et l’exclusion qu’il induit, peut détruire un individu dès son plus jeune âge. Par exemple, si l’ensemble d’une société à tendance à considérer un enfant élevé par un couple homosexuel comme anormal, il y a fort à parier que l’enfant en question rencontre des difficultés à s’épanouir. Les causes se muent en conséquences dans un cercle aussi vicieux que ceux qui l’utilisent pour répandre l’ignorance et la peur.

Alors, en effet, il est très néfaste de mentir aux enfants. De leur faire croire qu’il y a une seule et unique manière de concevoir l’existence. De réduire le champ des possibles soit par bêtise, soit à des fins idéologiques. De les faire participer à des manifestations rétrogrades. De les faire marcher au sens propre comme au figuré. Car si la vérité sort de leur bouche, il serait temps qu’elle rentre par leurs oreilles.

 

Guillaume Meurice

18/01/2013

Publicités

2 Commentaires

Classé dans CHRONIQUES

2 réponses à “Le mensonge est en marche !

  1. laurie

    Je me permets à nouveau de lire un de tes textes sur radio Grésivaudan en espérant un jour avoir ta verve et ta capacité à dire les choses avec humour noir.
    merci encore à toi
    Laurie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s