Copie qu’on forme

Occident : ensemble des nations supérieures, des puissances économiques dominantes. Espace géopolitique d’où émane le génie de la modernité, la grandeur de l’Homme nouveau, l’avant garde éclairée de la civilisation. Berceau des avancées technologiques les plus  significatives des derniers siècles : l’électricité, la Laguna diesel, le steak tartare et la bombe nucléaire. Empire du savoir et du bon goût, par opposition aux peuplades barbares, et incultes peuplant les autres terres de la planète, incapables de faire la différence entre un chef d’œuvre de Marc Lévy et une fiente de pigeon.

« L’Histoire est toujours écrite par les puissants » se lamente-t-on entre deux louches de caviar au café de Flore. « Et pour cause ! Lorsque les tribus primitives prennent la plume, c’est pour se la mettre dans le cul ! » plaisante-t-on lorsque l’ambiance se fait plus conviviale, plus propice aux confidences. Les journalistes, économistes et autres observateurs de la marche du monde sont pourtant témoins depuis quelques décennies d’un phénomène qui tend à flatter l’égo de l’éminence hégémonique. Quelques nations, tels le Brésil, la Chine, ou l’Inde, tentent d’imiter notre modèle de développement pour, à leur tour, goûter aux joies de la suprématie rutilante. En bons historiens du présent, ils nomment ces audacieuses contrées, les pays émergents. Des pays surgis du néant pour se précipiter dans le vide.

À eux les téléviseurs couleurs plasmas, les grands prix de Formule 1, les appareils à raclette, les stock-options et les subprimes, les tapis de douche antidérapants Ikéa, les Maxi best of Big Mac Huile de Palme, les brosses à dents électriques à régulateur de fluor, les mélopées de David Guetta, l’accès à chiennesenchaleur.com illimité, le poker en ligne avec les conseils de Patrick Bruel traduits en 127 langues, les concours de tuning pour camion… Et à eux également, une espérance de vie plus longue !! Antidépresseurs vendus séparément.

Bienvenue donc à tous ces nouveaux pays qui nous font l’honneur de tenter de nous ressembler, et grâce à qui nous nous sentirons bientôt moins seuls dans l’impasse. Un mimétisme mortifère qui n’est pas sans poser la question des limites de l’imitation.

Un exemple inédit de servitude volontaire, de colonialisme consenti. Un mode de vie peu compatible avec un épanouissement durable de l’ensemble des habitants de la planète. Un modèle de développement économique basé sur l’exploitation des plus faibles. Avilissant l’Homme et son environnement, souillant peu à peu l’espace vital encore disponible. Altérant, détériorant, rongeant.

Oxydant.

 

Guillaume Meurice

13/06/2012

Publicités

2 Commentaires

Classé dans CHRONIQUES

2 réponses à “Copie qu’on forme

  1. Cher MEURICE,
    Avant tout sachez que si vous avez le plaisir de prendre dans la gueule cette e-missive, c\’est que, ayant déjà lustrer la calandre de mon Megane, je n\’ai rien d\’autre à branler.
    Je remercie Dieu de m\’avoir doté d\’un certain sens de l\’humour : Ainsi, je peux faire un peu le constat de votre bêtise sans pour autant me précipiter sur un de ces magazines d\’armes par l\’entremise desquels il est si facile d\’engager des tueurs professionnels.
    C\’est l\’agacement qui m\’y pousse, et pardonnez cette question discourtoise, mais dites moi, où avez vous entendu dire que vous étiez un garçon brillant, et que sont donc ces \”sketchs\” qui ruinent notre ministère ?
    Je reçois régulièrement à mon domicile le petit Benjamin, je le fais à l\’egard de sa maman dont l\’opération de la hanche à mal tournée : en effet les médecins lui ont gréffé par erreur un intestin grêle de chinois. Enfin bref, même ce demeuré qui possède un QI à deux chiffre à côté de votre petite personne, c\’est Isaac NEWTON. Voyez, cette année mon petit neveu à glaner la meilleur moyenne en orthographe de sa classe, il fut le seul à épeuler \” truculence\” sans une anicroche, et il n\’a que trois ans. Voila un môme que je qualifierais de brillant, ce qui n\’est certainement pas le qualificatif que j\’utiliserais pour vous. Je n\’ai pas fini, ne repirez pas encore. Gauchiste suffisant, vous êtes avant tout un abruti des carpates, qui a eu la chance de ne fréquenter que des institutions de grand cirque, en plus des cours du soir, ce qui ne vous empêche pourtant pas d\’être incapable de vous rappeler de votre nom sans vérifier sur l\’étiquette de votre t-shirt. faut il que j\’épilogue sur votre point de vue rétrograde sur la capitalisme ? Une coquille vide voila tout.
    Je vous entend déjà me menacer de procés à la lecture de cette présente, et vous feriez mieux de dire à vos avocats véreux, que s\’ils regardent attentivement, il constateront qu\’il n\’existe aucune preuve de ma démense, aussi réelle soit elle. Et plutôt que d\’enrichir ces fantômes noirs du barreau qui se noient dans le pognon en éjaculant sur la tête de leurs clients, gardez votre argent. Peut être que si vous y mettez le prix, un bon chirurgien esthétique reussira un ravalement intégral de votre femmes, rien n\’est perdu en la matière. Qui sait, peut être sera-t-elle mêmes tolérées sur une plage publique ?
    Ma beauté, elle, est sortie de son coma. elle a eu un accident en installant un champs de pièges à souris; cette dernière s\’est approchée trop près pour sentir le fromage, elle voulait s\’assurer qu\’il était bien frais, et vlan ! C\’est la tragédie, vous comprendrez que ma tolérance en matière de frometon est morte comme l\’automne. En tout cas elle est restée éveillée assez longtemps pour me chuchoter à l\’oreille : \”qu\’est ce que ce Big Mac à l\’huile de palme fait dans l\’histoire ? qu\’est ce que ce..ha…\” et elle est retombée dans les pommes aussi vite, comme ces poupées dont les yeux se ferment quand on les couche.
    Vous voila prévenus, sentinelle de ma destiné, je vous attends de pied ferme, c\’est gravé dans la roche au fer blanc, aussi vrai que mes métaphores sont démodées. et sachez que je ne vois toujours pas l\’intérêt de votre projet.
    Tchuss, ducon.

    Julien SALO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s