Debout les nantis de la Terre !

Humiliés. Persécutés. Accusés de tous les maux. Dans le climat délétère d’une crise économique mondiale, ils tentent de résister en silence aux quolibets, aux insultes, aux crachats d’une opinion publique hystérique et impitoyable. Traités comme des chiens, nombreux sont ceux qui demeurent terrés au fond de leurs niches fiscales.

Il aura pourtant suffit d’une seule déclaration pour sonner la révolte de ces habitués au silence du secret bancaire. Celle de François Hollande, favoris des sondages de la prochaine élection présidentielle et récemment instruit des valeurs du socialisme : Taxer davantage ceux qui ont les moyens de l’être, au nom d’un obscur principe de solidarité. Flairant le danger imminent, les plus grandes fortunes hexagonales commencent à craindre pour leur pécule. Certaines sortent de leur mutisme pour dénoncer l’injustice. Une nouvelle discrimination touchant les classes les plus aisées de la société, déjà astreintes aux conditions de vie difficilement supportable des ghettos communautaires du XVIème arrondissement de Paris ou de Neuilly-sur-Seine.

Un des héros de la fronde se nomme Christophe Jallet, défenseur du PSG, arrière droit éclairé du prolétariat à 120 000 euros par mois. Il déclare sans trembler : « Si un jour on est soumis à ce régime-là, on aura l’impression de travailler pour pas grand chose ». Tout est dit. De quel droit pouvons-nous donner à Christophe Jallet l’impression de travailler ? Qui plus est, pour pas grand chose ? À ce rythme, c’est bientôt le PDG de Total Fina que l’on contraindra à justifier son salaire. Et Liliane Bettencourt que l’on privera du droit de distribuer le fruit du travail de ses salariés à quelques associations à but gouvernemental.

L’application de cette réforme, ce sont des images insupportables de jets privés de propriétaires. Des convois sans fin de Porsche Cayenne et de Lamborghini fuyant l’oppression. Un exode massif en direction de la Suisse et du Luxembourg, ces contrées hostiles aux allures de camps concentrationnaires pour ennemis de classes populaires.

Alors camarades bourgeois, ne vous laissez pas spolier par ces hordes jalouses de perfides assistés. Ces infâmes inquisiteurs ne poursuivent qu’un seul but : Vous culpabiliser de posséder l’outil de travail, les industries, les usines, les commerces, les appartements à louer, les œuvres d’art, les médias dominants, les sociétés de crédits…

Propriétaires de notre pays, unissez vous !

C’est la lutte fiscale, groupez vous et demain, le grand Capital sera le genre humain !

 

Guillaume Meurice

04/03/2012

Publicités

1 commentaire

Classé dans CHRONIQUES

Une réponse à “Debout les nantis de la Terre !

  1. littlebigfred

    Super mon GuiGui!!! Et comme le dit Cyril Mokaiesh dans sa chanson qui a fait sensation l’an dernier:
    J’suis communiste à ce qu’il paraît…
    rien d’héroïque
    oui mais…
    j’suis communiste et puis quoi?
    Cà fait pas chic?
    Houlà!!! Bises mon pote et continue de nous faire de beaux papiers comme celui-là!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s