Note à payer

La France a peur. Chaque citoyenne et chaque citoyen de ce pays vit désormais dans l’ombrageuse inquiétude d’une menace pernicieuse. Laquelle ? Le retour de la gauche au pouvoir ? Le prochain film de Christian Clavier ? Bien pire. En effet, l’agence de notation Moody’s s’apprêterait à dégrader l’évaluation de la dette française, le fameux triple A, fierté nationale au même titre que le Roquefort, les chansons à textes et celles de Carla Bruni. Heureusement, François Baroin, ministre des économies, a un plan. D’austérité. Comme il est de rigueur.

 

SUITE ET FIN dans le livre “Guillaume Meurice chronique la société“, recueil de plus de cinquante chroniques illustré par le dessinateur de presse Babouse (Charlie Hebdo, l’Humanité…) et préfacé par le comédien François Morel. (pour commander l’ouvrage, cliquez ici)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans CHRONIQUES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s