Maux de dettes

« Le mode de vie des américains n’est pas négociable » déclarait en 1992 Georges Bush père, alors président des États-Unis d’Amérique, et déjà géniteur d’un rejeton aussi alcoolique qu’ambitieux. Jamais ses successeurs, dont ce dernier, ne remettront en cause cette citation qui se vérifie quotidiennement dans un pays où l’on peut partir de rien, pour arriver bien en deçà. Lorsqu’un huissier frappe à la porte pour saisir les biens d’une famille et les inciter aux joies du camping sauvage, les parents criblés de dettes ne sont absolument pas en mesure de discuter la décision de ce nouveau mode de vie imposé. Et donc effectivement pas négociable.

 

SUITE ET FIN dans le livre “Guillaume Meurice chronique la société“, recueil de plus de cinquante chroniques illustré par le dessinateur de presse Babouse (Charlie Hebdo, l’Humanité…) et préfacé par le comédien François Morel. (pour commander l’ouvrage, cliquez ici)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans CHRONIQUES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s