Médiatiquement correct

« Selon que vous soyez puissants ou misérables, les jugements de cour vous rendront noir ou blanc ». Ainsi conclu La Fontaine, sa célèbre fable dans laquelle périt l’infortuné baudet, condamné de manière lapidaire pour expier un châtiment divin. Mais l’adage a vécu et ce qui s’avérait certain au XVIIème siècle a sans doute quelque peu évolué. Ainsi, Eric Zemmour, a été condamné le 18 février dernier par le tribunal correctionnel de Paris, malgré le soutien inconditionnel de bon nombre de ses collègues journalistes, critiques, et chroniqueurs qui n’ont pas manqué de prendre sa défense en criant « Haro sur le procès ».

 

SUITE ET FIN dans le livre “Guillaume Meurice chronique la société“, recueil de plus de cinquante chroniques illustré par le dessinateur de presse Babouse (Charlie Hebdo, l’Humanité…) et préfacé par le comédien François Morel. (pour commander l’ouvrage, cliquez ici)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans CHRONIQUES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s