L’indécence précède l’essence

Il y a 542 millions d’années, à l’endroit précis où se situe actuellement le Golfe Persique, disparaissait dans des circonstances non encore élucidées, un individu de la famille des gastéropodes que nous appellerons affectueusement  Michel, par respect pour la douleur de ses proches. Il reposa en paix. Longtemps. Très longtemps. Le temps qu’un processus très complexe de forces telluriques, mettant en jeu des phénomènes de pression et de températures, fasse de la dépouille de Michel et de tous ses partenaires d’infortune, la richesse de quelque émir Saoudien et le bonheur de l’humanité toute entière. Le sacro-saint, Sa Majesté : le Pétrole.

Michel est également le prénom du concurrent N°544 de la 33ème édition du célèbre Rallye Dakar dont l’arrivée sera jugée cette année, non pas dans la capitale du Sénégal mais dans sa lointaine banlieue, à Buenos Aires.

 

SUITE ET FIN dans le livre “Guillaume Meurice chronique la société“, recueil de plus de cinquante chroniques illustré par le dessinateur de presse Babouse (Charlie Hebdo, l’Humanité…) et préfacé par le comédien François Morel. (pour commander l’ouvrage, cliquez ici)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans CHRONIQUES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s